Recevez la newsletter régionale !

Communiqué du Président du CRE NA du 20 avril 2020

Cinq semaines de confinement, une éternité ! Et une date, un espoir le 11 MAI.

Dans la traversée de cette crise, les responsables de nos établissements équestres ont montré beaucoup d’esprit de responsabilité, conscients de l’importance de leur rôle dans l’application des règles sanitaires, et nous tenons à les remercier pour l’image exemplaire de solidarité que la grande majorité a su démontrer.
Le dé-confinement approche, et chacun d’entre nous fait face à la pression d’une reprise urgente. Notre filière économique est en danger, bon nombre de nos structures sont sur le fil du rasoir, et nous attendons des pouvoirs publics des solutions à notre désarroi, et des raisons d’espérer.
La première des mesures a été celle de la demande d’aide d’urgence du fonds de solidarité (jusqu’à 1500 euros) que tous les établissements n’ont pas encore perçu ! Il n’est pas trop tard pour en bénéficier, cette mesure concerne par principe, tous les établissements ouverts au public, et fermés pour raison administrative.
D’autres aides Etat/Région vous concernent, et je vous engage à en consulter les modalités sur le Site Internet du CRENA (http://www.chevalnouvelleaquitaine.fr/tag/covid19), ainsi que de nombreux renseignements concernant les conditions de mise à disposition de jachères, les visites vétérinaires pendant le confinement, les aspects juridiques etc…

Nous sommes dans l’attente des réponses du gouvernement aux demandes de la Fédération notamment pour deux sujets cruciaux :

  • La baisse de la TVA à 5,5% dont les parlements doivent débattre prochainement. Espoir très mince, la commission des finances ayant donné un avis défavorable….
  • La baisse, voir l’annulation des charges sociales sur la période de fermeture administrative, espoir plus réaliste, cet avantage aurait été accordé dans certains secteurs….

Nous allons demander au Président de la Région Nouvelle Aquitaine, une réunion d’urgence, afin de mettre en œuvre des mesures d’aides spécifiques complémentaires pour nos établissements les plus fragilisés par cette crise. Notre activité de loisir sportif ne ressemble à aucune autre, du fait de la nécessité de conserver les charges de notre « outil de travail » qu’il faut nourrir et soigner quotidiennement, confinement ou pas.

Reste à anticiper les mesures de dé-confinement

  • Par principe mieux vaut que l’on s’impose nos propres protocoles et donc des mesures contraignantes mais réalistes et applicables, plutôt que de subir des dispositions règlementaires inadaptées à notre activité.
  • C’est dans cet esprit que la FFE va négocier un dé-confinement, dont on imagine qu’il sera progressif, avec l’objectif que nos clubs soient opérationnels avant l’été. Dès que nous aurons des éléments concrets, nous vous les indiquerons sans tarder.
  • Rien n’est arrêté de manière formelle pour la reprise des manifestations et concours. Suite aux propos du Président de la République, on peut penser qu’aucune ne sera autorisée jusqu’à la mi-juillet….

Il nous faut trouver des éléments pour booster notre reprise d’activité et le Comité Régional vous proposera un certain nombre de « pistes ». Nous sommes preneurs de vos initiatives pour que l’on puisse les partager avec le plus grand nombre. Parmi elles :

  • Des challenges intra-clubs que l’on pourra « officialiser » avec la mise à disposition du S.I.F.
  • Des stages offerts avec des cavaliers de haut-niveau et experts fédéraux et régionaux.
  • Des formations par visio-conférences notamment pour réussir la Com de la rentrée.
  • Une Communication Régionale Intense sur les Média relayant celle de la FFE que l’on demande extrêmement présente et efficace.
  • Réfléchir à la difficile mise en place d’une centrale d’achat etc……..

Gardez courage et la conviction que l’on peut réussir et rebondir.

Préparez votre réouverture, réfléchissez et anticiper les probables changements que vous devrez suivre dans votre organisation….

En attendant conserver les mesures qui nous sont imposées, car tout relâchement pourrait compromettre notre crédibilité pour obtenir un dé-confinement dans les meilleurs délais.
Il est essentiel de rester confinés strictement jusqu’au 11 mai
« Du calme…nous sommes pressés »

Amicalement à tous

Pascal Chabanne
Président du CRE Nouvelle Aquitaine